COMMENT L’IMMOBILIER VOUS AIDE À PRÉPARER VOTRE RETRAITE

COMMENT L’IMMOBILIER VOUS AIDE À PRÉPARER VOTRE RETRAITE

Vous souhaitez profiter d'une retraite heureuse et anticiper la baisse de revenus inévitable qui accompagne la sortie de la vie active ? Considéré comme un placement sûr et une valeur refuge, l'immobilier peut vous permettre d'améliorer votre quotidien de retraité. Que ce soit en étant propriétaire de sa résidence principale (comme 3/4 des ménages de plus de 65 ans) 1, en investissant dans un bien mis à la location (15% des seniors possèdent un second bien), ou encore en choisissant un placement en pierre-papier ou une vente en viager, étudions ensemble comment l'immobilier aide de nombreux français à vivre une retraite plus confortable.
Acquérir votre résidence principale

Tous les experts financiers vous le diront, anticiper la retraite suffisamment tôt est la meilleure des stratégies.

C'est pourquoi de nombreux ménages choisissent d'investir le plus tôt possible dans l'achat de leur résidence principale. Lorsque votre acquisition est réalisée suffisamment tôt, vous avez remboursé la totalité de votre emprunt immobilier au moment du départ en retraite. Ne plus avoir à régler de mensualités ou de loyers constitue alors un avantage financier très appréciable pour pallier la baisse de vos revenus.

La plupart des français font ce choix (58% des ménages sont propriétaires de leur logement, tous âges confondus) 2. C'est à la fois un placement sûr et utile car vous pouvez vivre dans votre résidence principale tout en observant l'augmentation de sa valeur au fil des années.

Par ailleurs, en France, 90% des acquéreurs de moins de quarante ans empruntent une partie de la somme nécessaire lorsqu'ils achètent avant 40 ans 2. Les quadras sont également 70% à réaliser leur achat grâce à un prêt immobilier.

Si vous aussi vous financez cette acquisition à l'aide d'un crédit, l'achat d'une habitation sera également une bonne manière de se forcer à épargner. Les mensualités à régler seront autant de montants qui s'accumuleront mois après mois pour vous constituer un patrimoine solide.

Vendre ou mettre en location votre bien

Posséder sa résidence principale, c'est également être propriétaire d'un capital qui prend de la valeur avec le temps.

Une fois que vos enfants ont pris leur envol, vous pouvez par exemple décider d'habiter dans un logement qui réponde à votre nouveau mode de vie. Il vous sera alors possible de revendre votre bien, voire de le louer occasionnellement ou à l'année.

L'arrivée à la retraite c'est aussi la fin des obligations professionnelles. Libre à vous de vouloir habiter dans un logement situé dans une région au climat plus clément par exemple.

Dans l'idéal, cette revente doit se faire en prenant son temps afin de négocier au mieux la plus importante plus-value. Le produit de la vente vous permettra d'acheter ou de louer un logement adapté à vos nouvelles attentes, tout en bénéficiant d'un plus grand pouvoir d'achat.

L'avantage fiscal est également à considérer. En effet, si vous habitez votre logement lorsque vous le mettez en vente, vous bénéficiez d'une exonération d'imposition sur la plus-value réalisée car la revente de votre résidence principale est totalement défiscalisée.

Réaliser un investissement locatif

Acquérir un ou plusieurs biens mis à la location est également une option privilégiée par de nombreux français.

Si vous empruntez pour réaliser ces acquisitions, les mensualités des crédits effectués sont partiellement, ou en totalité, amorties par le montant des loyers encaissés. Et quand le temps de la retraite vient, les loyers perçus viennent compléter les pensions que vous recevez.

Pour que l’opération soit gagnante, il conviendra de choisir un bien dont la valeur locative est assurée. Une situation stratégique avec des transports à proximité, des établissements scolaires, des commerces de proximité, ou encore un environnement touristique recherché seront autant d'atouts pour vous garantir de beaux revenus complémentaires.

Par ailleurs, vous pouvez optimiser votre imposition grâce à de nombreux dispositifs telle que la loi Pinel, qui vous permet de bénéficier d'une réduction d'impôt si vous vous engagez à louer votre bien sur une durée minimale de 6 ans.

De plus, vous avez aussi le choix du statut « micro foncier », avec lequel vous bénéficiez d'un régime fiscal simple et avantageux si vos revenus locatifs ne sont pas supérieurs à 15 000 euros par an.

Vendre en viager ou investir dans un placement en pierre-papier

Profiter des opportunités de l'immobilier vous offre bien d'autres choix que de posséder votre résidence principale ou d'investir dans un bien locatif.

Si le temps et la disponibilité vous manquent, vous pouvez également préférer placer votre épargne de manière plus indirecte en choisissant un placement sous forme de « pierre-papier ». Dans la pratique, il s'agira d'acquérir un certain nombre de parts dans une société civile de placement immobilier (SCPI), ou au sein d'un organisme de placement collectif en immobilier (OCPI).

Ces fonds détiennent un patrimoine diversifié et vous reversent des revenus de manière régulière. Cette forme d'investissement vous offre l'avantage de la sécurité, le risque étant partagé entre plusieurs épargnants. De plus vous gagnez en tranquillité car le choix et la gestion des biens sont effectués à votre place par des professionnels experts.

D'autres personnes décident également de vendre leur résidence principale sous le régime particulier du viager. Cette option consiste à recevoir une partie du montant de la vente au moment de sa réalisation puis une rente viagère jusqu'à la fin de vie du propriétaire vendeur.

Le dispositif de vente en viager occupé permet par ailleurs au propriétaire de continuer à habiter dans son logement jusqu'à son décès. Cela peut être une bonne solution pour utiliser son bien tout en s'offrant des revenus complémentaires permettant par exemple de régler plus aisément les services d'une aide à domicile.

Sources :
*
1 INSEE.
*
2 Observatoire du Crédit Immobilier.