ÉCONOMIES D’ÉNERGIE : QUELLES ASTUCES POUR LIMITER LA NOTE DE CHAUFFAGE CET HIVER ?

ÉCONOMIES D’ÉNERGIE : QUELLES ASTUCES POUR LIMITER LA NOTE DE CHAUFFAGE CET HIVER ?

À l'heure où les français sont confrontés à la nécessité d'économiser l'énergie, réduire les frais pour se chauffer s'avère un passage obligé. Comme le rappelle l'ADEME1, le chauffage et l'eau chaude représentent près de 77% de la consommation énergétique d'un ménage. Heureusement il est possible de diminuer la facture sans rien perdre de votre confort et de votre qualité de vie. Voyons ensemble les bonnes habitudes à prendre...

#economiesdenergie #ecologie #environnement #renovationenergetique #laresidence

Chasser les déperditions d'énergie.

C'est une vérité bien connue, l'énergie gagnée commence par celle qui n'a pas été dépensée.

Les fuites d'air dans votre logement sont à traquer sans merci. Une porte de garage ou de cave mal calfeutrée, des fenêtres disjointes, un trou pour la boite aux lettres dans la porte d'entrée, autant d'espaces par lesquels la chaleur pourra s'échapper.

Même si vous disposez d'un double vitrage, installez des rideaux isolants devant vos fenêtres et aussi devant les issues donnant sur l'extérieur.

Calfeutrez les dessous de portes avec des boudins. N'oubliez pas aussi d'occulter la trappe d'évacuation de votre cheminée si vous possédez cet aménagement.

Veillez également à recouvrir les conduites d’eau avec un isolant pour éliminer toute déperdition de température.

D'autres bonnes pratiques sont à suivre, comme par exemple, aérer au moins 10 minutes par jour votre logement, lorsqu'il ne pleut pas.

Renouveler l'air dans votre habitation permet de chasser la vapeur produite par votre respiration ou la cuisson des repas. L'air humide réclame en effet plus d'énergie pour être chauffé.

Autre idée de bon sens : quand la météo est au beau fixe, ouvrez en grand vos rideaux afin que les rayons du soleil tempèrent votre intérieur.

Bien régler et entretenir avec soin les radiateurs.

Inutile de surchauffer votre habitation. Quelques degrés en plus peuvent faire exploser votre consommation. Réglez vos radiateurs de manière à obtenir une température moyenne de 19° dans les pièces les plus fréquentées.

Si vous êtes frileux, n'hésitez pas à sortir les pulls et les couvertures. Un bon livre sur le canapé avec un plaid douillet qui vous recouvre les jambes suffiront à votre art de vivre.

Dans les chambres, vous pouvez rafraîchir l’ambiance en journée si vous n'y passez pas le plus clair de votre temps.

Dans l'idéal, vous aurez remplacé vos "grille-pains" par des radiateurs modernes, plus économes et plus performants.

N'oubliez pas non plus de bien entretenir ces appareils. Prenez soin par exemple de les dépoussiérer régulièrement pour qu'ils fonctionnent de manière optimale.

Autre bonne pratique : un geste simple mais de bon sens, ne placez pas de meubles devant vos radiateurs afin que la chaleur émise puisse bien se diffuser dans votre habitation.

Beaucoup s'interrogent également pour savoir s'il faut baisser ou couper le chauffage lorsqu'ils s'absentent.

La réponse dépend de la durée de votre absence. Lorsque vous partez au travail ou en week-end, mieux vaut simplement régler à la baisse, aux environs de 13,14°, afin de pouvoir remonter rapidement à votre retour. Un intérieur trop froid est logiquement plus long et plus énergivore à réchauffer.

Enfin, si vous le pouvez, optez pour des radiateurs ou un thermostat programmables. Vous pourrez ainsi très simplement définir des plages horaires durant lesquelles la température s'abaissera automatiquement.

Optimiser l'usage du ballon d'eau chaude.

Les ballons d'eau-chaude sont la deuxième source de dépenses énergétiques dans un foyer. D'après l'ADEME, ils représentent à eux seuls près de 20% de la note d'électricité dans un ménage.

Naturellement, vous prendrez soin d'économiser vos ressources en remplaçant les bains par des douches plus rapides et moins énergivores.

Il est également très utile de bien régler votre ballon d'eau chaude. Pour réduire la note d'électricité, mieux vaut diminuer la température de l'eau, souvent trop élevée, en utilisant le thermostat installé sous la majorité des appareils. Inutile de dépasser les 53 degrés. Vous ferez ainsi des économies et vous éviterez l'entartrage de la cuve.

N'oubliez pas non plus de mettre cet appareil en veille lorsque vous vous absentez pour quelques jours. Une manière habile de réaliser plusieurs dizaines d'euros d'économies annuelles.

Investir dans la performance énergétique de votre logement.

Si votre habitation est une passoire thermique (classée E, F, ou G sur le Diagnostic de Performance Energétique), le moment est peut-être venu d'investir dans quelques aménagements.

D'une part, vous diminuerez vos factures d'énergie mais en plus votre bien prendra de la valeur. Rappelons aussi que depuis le 1er août 2022, les logements classés F ou G ne peuvent plus voir leur loyer augmenter, comme le stipulent les mesures de la loi Climat Résilience votée en 2021. Ces habitations seront même bientôt interdites à la location.

Investir dans l'isolation de vos murs, de vos plafonds, de vos fenêtres, de vos sols, peut donc être une très bonne idée. Des double-vitrages installés sur vos fenêtres contribueront également à diminuer fortement les déperditions de chaleur.

N'oubliez pas non plus que de nombreuses aides financières peuvent vous être accordées pour optimiser la performance énergétique de votre logement.

Ainsi le dispositif Ma Prime Rénov' vous permet, par exemple, de recevoir un soutien financier lorsque vous installez des matériels tels qu’une pompe à chaleur air/eau, solarthermique ou géothermique, ou bien encore des équipements durables tels qu'un poêle ou une chaudière à granulés, ou un chauffe-eau solaire.

Bon à savoir : les petits ruisseaux font les grandes rivières ; sur ce principe, n’oubliez pas de débrancher vos appareils en veille. Une box internet éteinte pendant votre absence peut vous faire gagner jusqu'à 30 euros annuels sur votre facture d'électricité par exemple. Télévision, ordinateurs, lave-linges en sommeil … autant de fuites énergétiques que vous pouvez facilement supprimer.

Sources :
1 l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie)