IMMOBILIER : QUELLES PERCEPTIONS ONT LES FRANCAIS DE LA PROPRIETE ?

IMMOBILIER : QUELLES PERCEPTIONS ONT LES FRANCAIS DE LA PROPRIETE ?

Budget, environnement, accès à la propriété, politique du logement... une étude souligne que Le désir d'être propriétaire de sa résidence principale est une réalité pour les jeunes générations. Les attentes diffèrent d'une génération à l'autre mais on note que les primo accédants n’ont pas les mêmes attentes que leurs aînés pour ce qui concerne la perception de la propriété.

Une récente étude publiée par OptimHome avec l'IFOP sur les Français et le marché immobilier nous éclaire sur les intentions d'acquisition et de vente d'un bien des jeunes français. L'enquête segmente les réponses selon les critères générationnels.

30% des Millenials (25-34 ans) font part de leur désir d'être propriétaires au cours des 24 mois. Suivi par 22% des Xennials (35-41 ans) et 13% de la Génération X (42-52 ans). L'investissement locatif est une transaction immobilière envisagée par 10% des Millenials, 6% des Xennials et 9% de la Génération X. En revanche, l'acquisition d'une maison secondaire intéresse moins les jeunes générations (2% des Millenials, 4% des Xennials et de la Génération X).

Les Millennials et les Xennials, qui ont souhaité acquérir une maison ou un appartement ont davantage recours au crédit (89% et 92%, pour 82% en moyenne). Plus les français vieillissent et plus ils souhaitent faire appel aux professionnels de l'immobilier : 70% de la Génération X a eu recours à leurs services pour l'achat de leur résidence principale, contre 62% des Xennials et 53% des Millennials.

Les Millennials s'informent plus que leurs aînés grâce aux outils digitaux 2,0 (applications pour smartphones et tablettes et des réseaux sociaux). Les Millennials considèrent Paris comme la ville la plus attractive pour acquérir un bien immobilier en France. Le budget moyen chez les Millenials se situe entre 100.000 et 200.000 euros.

En ce qui concerne les raisons d'acheter un bien depuis 3 ans c'est unanime, quelle que soit la génération : le premier moteur, le passage à l'acte réside dans la faiblesse des taux d'intérêt qui incite au passage à l'acte (pour 67 %).

Les français perçoivent le contexte politique et économique actuel comme étant très favorable pour acquérir une maison ou un appartement. Le PTZ (Prêt à Taux Zéro), la reconduction du dispositif Pinel, la suppression de la taxe d'habitation... sont considérés comme favorables aux achats immobiliers et plus particulièrement chez les Xennials.