COMMENT LES AGENTS IMMOBILIERS UTILISENT LES DONNÉES VALEURS FONCIÈRES (DVF) ?

COMMENT LES AGENTS IMMOBILIERS UTILISENT LES DONNÉES VALEURS FONCIÈRES (DVF) ?

De nos jours, 90% des vendeurs d'une maison ou d'un appartement s’informent sur Internet1 pour connaître les prix de l’immobilier. Pour plus de transparence, la Direction Générale des Finances Publiques a mis en ligne un outil supplémentaire depuis le 14 avril 2019 : les Données de Valeurs Foncières. Aussi appelées DVF, ces données viennent compléter la panoplie des outils en ligne pour permettre aux particuliers d'estimer la valeur de leur bien à vendre. Elles sont également utilisées par les professionnels de l'immobilier de plusieurs manières : d'une part, pour affiner leurs propres systèmes d'évaluation, d'autre part pour augmenter l'efficacité de leur prospection et signer plus de mandats de vente. Que sont les Données de Valeurs Foncières ? Comment ces données viennent compléter la panoplie des outils en ligne pour les particuliers ? Comment les DVF sont-elles utilisées par les agences immobilières ? Suivez le guide avec La Résidence...
Que sont les données de valeurs foncières ou DVF ?

Présentant tous les biens immobiliers vendus sur la France avec leur prix au mètre carré, les Données de Valeurs Foncières (DVF) sont accessibles sur le site data.gouv.fr pour aider les particuliers et les professionnels de l'immobilier.

Tout particulier souhaitant estimer par lui-même la valeur de son bien peut se connecter aux différents calculateurs en ligne -même si cette méthode est à compléter car les estimations en ligne ne donnent qu'un prix "à la louche" de la valeur d'un bien. L'état du bâti, l'historique des travaux, le cachet, la disposition, la personnalité d'un bien est rarement prise en compte dans une évaluation donnée en ligne.

Un particulier qui souhaite estimer par lui-même la valeur de son bien peut consulter les prix des biens similaires dans son quartier sur des sites, tels que la base Bien ou la base Perval proposée par les Notaires de France (https://immobilier.statistiques.notaires.fr/prix-immobilier) ou encore la plateforme des Données de Valeurs Foncières proposée par Bercy (https://app.dvf.etalab.gouv.fr).

En revanche, la base des notaires, bien que très complète, n'affiche que le prix des biens vendus et non de ceux qui sont réellement à vendre. De même, les DVF ne remontent qu'à 8 ans en arrière. Ces différentes bases de données ne se suffisent donc pas et doivent se compléter.

Par ailleurs, même si les estimations en ligne ont fait des progrès, rien ne remplace le regard d'un professionnel de l'immobilier, spécialiste de votre ville, de votre quartier, de votre rue.

Non seulement, il est difficile pour un particulier de valoriser seul toutes les caractéristiques d'un bien dans un formulaire à remplir, mais en plus il aura souvent tendance à surévaluer son bien tant la part de subjectif est importante dans l'appréciation d'une maison ou d'un appartement.

Les estimations en ligne profitent donc de ce nouvel outil des DVF ; mais elles doivent être complétées par le regard d'un professionnel de l'immobilier capable de donner la valeur juste d'un bien, étape première et indispensable pour vendre aux meilleures conditions et au meilleur prix.

Comment les professionnels immobiliers utilisent les DVF ?

Pour exemple, le réseau immobilier La Résidence, intègre les Données de Valeurs Foncières de plusieurs manières.

D'une part, pour affiner l'estimation de valeur qu'ils fournissent à leurs clients vendeurs de leur maison ou de leur appartement. Ces avis de valeurs sont réalisés en utilisant la méthode de l'ECM, ou étude comparative de marché, qui prend en compte les biens vendus, les invendus, et ceux qui sont à vendre sur un secteur donné. Par ailleurs, La Résidence effectue un rapprochement entre votre bien à vendre et les acquéreurs potentiels sur un marché immobilier donné, c'est-à-dire s'il y a des acquéreurs pour votre type de bien et à quel prix.

Les Données de Valeurs Foncières viennent compléter les bases de données existantes pour affiner l'estimation fournie aux vendeurs de bien.

À ce premier usage des DVF, La Résidence en ajoute un second qui consiste à intégrer ces données dans des outils spécifiques, tel que le logiciel métier Action dont profitent les agences membres pour piloter l'activité de leurs équipes.

Chaque agent immobilier et chacun des conseillers disposent ainsi d'informations complémentaires pour identifier et géolocaliser tous les biens mis en vente sur un secteur donné. En plus d'afficher les prix de vente de ces biens, ces informations permettent d'accroître l'efficacité de la prospection des conseillers.

Enfin, les DVF sont également publiées en l'état puis complétées par les données de vente du réseau pour accroître la visibilité des conseillers La Résidence, aux yeux des vendeurs de bien, et cela, dès le démarrage de leur projet de mise en vente.

Ce faisant, le Réseau La Résidence parvient à accroitre le volume des demandes d'estimation et de mandats de vente qui sont confiés aux équipes des agences affiliées.

Bon à savoir : il existe également une API qui est mise à disposition de tous ceux qui veulent utiliser ces Données de Valeurs Foncières, pour développer une fonctionnalité spécifique ou les intégrer dans d’autres services. Cette application est téléchargeable en suivant le lien ci-après : lien

Source chiffres :
1 FNAIM fédération Nationale de l'Immobilier.