ACHAT D'UNE MAISON OU D'UN APPARTEMENT, EST-CE LE BON MOMENT ?

ACHAT D'UNE MAISON OU D'UN APPARTEMENT, EST-CE LE BON MOMENT ?

En 2017, de nombreux français ont fait le choix d'acquérir leur habitation. Avec 950 000 transactions dans l’ancien, l'année a montré des chiffres records pour les ventes de biens immobiliers. Qu’en est-il de la situation en 2018 ? Est-ce toujours le bon moment pour acquérir votre maison ou votre appartement ? Faisons le point.

Parmi les nouveautés de 2018, la révision de la loi Pinel, l'impôt sur la fortune immobilière et le prêt à taux zéro réduit, font partie des bouleversements fiscaux qui modifient le paysage. Ces nouvelles mesures sont-elles un mauvais signe pour les acheteurs ? Si vous avez raté l'occasion d'acquérir votre logement l'année dernière, est-il toujours opportun de vous lancer ?

L'analyse du marché immobilier au 1er semestre 2018

L’analyse du marché de l’immobilier doit être votre premier facteur de décision. En théorie, l'idéal est d’acheter quand les prix sont au plus bas. Mais en pratique, il est difficile de déceler avec précision ce plancher. Par ailleurs, si vous devez vendre votre bien avant d'en acquérir un autre, vous ne serez pas tout à fait enchanté de voir les prix chuter.

Pour savoir si le marché de l’immobilier est favorable à votre achat, évaluez l’évolution des prix de l’immobilier lors des 12 derniers mois, dans la ville et le quartier où vous souhaitez vous installer.

Sur le premier semestre 2018, on note que les prix suivent une légère tendance à la hausse dans les 10 grandes métropoles françaises, sauf à Bordeaux où le prix au m² n'a pas progressé pour la première fois depuis près d'un an et demi. Dans les villes moyennes de Province et hors des agglomérations, de belles affaires restent à saisir avec des prix stabilisés depuis le début d'année. Ainsi, alors que la capitale dépasse la barre des 9.000 euros au mètre carré, les prix des zones rurales reculent très légèrement.

Des taux immobiliers toujours très favorables

Les taux de l'emprunt immobilier sont le deuxième facteur déterminant pour l'acquisition de votre logement. Leur évolution ne modifie pas uniquement les intérêts de votre prêt : un taux d’emprunt bas réduit aussi l’apport personnel à présenter pour qu'un établissement bancaire accepte votre demande de financement.

Or les taux actuels restent à des niveaux particulièrement attractifs. A titre de comparaison, dans le courant de l’année 2015, les taux de crédit immobilier sont passés de 3,5 % à 2,5 %. Aujourd'hui, ils s'établissent aux environs de 1,45% pour un emprunt sur 15 ans et en dessous de 2% sur 20 ans.

Ces taux très bas permettent à des emprunteurs qui n’étaient pas éligibles il y a quelques années, d’accéder à l’emprunt et de devenir propriétaires. Pour exemple : un revenu net par foyer de 2 950€ (soient 2 SMIC à peine) suffit actuellement pour emprunter 200 000€ sur 20 ans. Il aurait fallu gagner 4 000€ nets/mois en 2008 pour réaliser le même emprunt, et près de 3 500€ en 2012.

Le revenu nécessaire pour un même emprunt a donc baissé de près de 30% en dix ans. Autrement dit : votre pouvoir d'achat immobilier reste particulièrement élevé, bien qu’il ait été un peu érodé en ce début d'année 2018.

Quel est l'état de votre situation personnelle ?

Bien sûr l'évolution des prix et celle des taux d’emprunt sont des facteurs essentiels à considérer. Mais n’oubliez pas : le meilleur moment pour acheter c'est aussi celui où vous êtes prêts à le faire. Vos revenus cumulés, la présence d’un ou deux CDI dans votre ménage, le montant de l'apport personnel que vous pourriez dégager, … autant d'éléments à prendre en compte pour concrétiser votre désir d'acquisition d'une maison ou d'un appartement.

Bien sûr, il faut savoir investir avec discernement, mais il faut également considérer vos envies et vos besoins au moment où vous rechercher votre habitation. Une chose est sûre : acheter votre logement est toujours plus intéressant à long terme que de le louer.