POURQUOI ACHETER UN BIEN IMMOBILIER 2018

POURQUOI ACHETER UN BIEN IMMOBILIER 2018

L'année 2017 a été pour le marché de l'immobilier une année record. Avec près de 970 000 ventes dans l'ancien et près de 400 000 logements neufs construits, les français ont montré qu'ils avaient plus que jamais envie d'investir dans la Pierre. Des taux toujours très avantageux, de nouvelles mesures gouvernementales favorables aux acquéreurs, de belles plus-values à réaliser, … l'année 2018 s'annonce également comme particulièrement favorable à vos projets d'acquisition. Voici quelques bonnes raisons de vous offrir en 2018, le logement de vos rêves.

Pourquoi devenir propriétaire de votre logement en 2018 ?

Nouvelle année, nouveaux projets. C'est le moment de prendre de bonnes résolutions d'avenir pour savourer une qualité de vie digne de vos attentes.

Changer de lieu, s'offrir un logement plus grand et plus beau, plus proche de son travail, plus adapté à son nouveau mode de vie, … toutes ces bonnes raisons de devenir propriétaire resteront bien entendu valables en 2018. Quand il s'agit de placer leur argent, les Français restent toujours autant attachés à la pierre. Ainsi, 70 % des ménages considèrent que l’investissement immobilier est utile pour l’économie et près de 40 % considèrent que c'est le meilleur investissement pour préparer sa retraite et se constituer un patrimoine.

Sur l'année 2017, les prix de l'immobilier ancien ont augmenté dans la plupart des grandes villes de France. En moyenne en France, les prix de l'immobilier ancien ont gagné 5,1 % entre janvier et fin septembre. Ces hausses des prix sont liées aux indices de "reprise économique", mais aussi au fait que les vendeurs et acheteurs n'attendent plus car ils veulent profiter de la baisse des taux d'intérêt. L'immobilier reste donc plus que jamais une source de plus-value dynamique et qui n'est pas près de s'inverser.

De nouvelles mesures gouvernementales incitatives.

Les nouvelles mesures en faveur de l'immobilier annoncées dans la loi des finances 2018, devraient favoriser les envies de propriété. Ainsi la prolongation du PTZ, permettra notamment aux jeunes primo accédants de faciliter le financement de leur acquisition, d'autant plus qu'il continuera à pouvoir être cumulé avec d'autres aides financières telles que le prêt d'accession sociale (PAS), le prêt conventionné, le prêt épargne logement, les prêts complémentaires ou encore le prêt immobilier classique.

Par ailleurs, la loi Sapin II donne la possibilité aux emprunteurs, dès le 1er janvier 2018, de renégocier chaque année leur assurance prêt sans distinction. De quoi permettre aux acquéreurs de faire jouer continuellement la concurrence et réduire ainsi la facture de leur emprunt. Une incitation supplémentaire pour s'offrir enfin le logement qui vous ressemble en 2018.

Des taux toujours très attractifs pour financer votre acquisition.

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, après avoir chuté au niveau historiquement bas de 1,31% (taux brut hors assurances) en novembre 2016, la moyenne toutes durées confondues est remontée à 1,57% en août 2017, puis les taux ont baissé durant le second semestre pour finir l'année sur une moyenne de 1,70% sur toutes les durées. L’effet de levier offert par les crédits immobilier reste donc particulièrement puissant, si on compare les taux d’emprunt d’aujourd’hui, à ceux de 2,38% en 2014, voire 3,08% en 2013 !

Qu’en sera-t-il en 2018 ? Les spécialistes prédisent que les taux du crédit devraient se maintenir à des niveaux très attractifs pour les emprunteurs. La politique de la Banque centrale européenne (BCE) restera très avantageuse avec un taux directeur qui demeurera à zéro pendant encore de nombreux mois. Ainsi les banques devraient pouvoir continuer à se livrer une concurrence acharnée et proposer des rabais sur leurs taux pour séduire de nouveaux clients. Pour les plus optimistes, tout porte à croire que les taux devraient se maintenir à des niveaux faibles pour finir l’année aux alentours de 2% en moyenne, toutes durées confondues.