PORTRAIT-ROBOT DES PRIMO-ACCEDANTS EN France

PORTRAIT-ROBOT DES PRIMO-ACCEDANTS EN France

Les primo-accédants, ces jeunes actifs qui achètent pour la première fois, font leur retour sur le marché immobilier. Plusieurs raisons à cela, d'une part les taux d’intérêt historiquement bas et d'autre part des prix qui sont globalement à la baisse partout en France. Quelles sont les caractéristiques de ces acquéreurs? Une étude récente de l'institut CSA dresse un portrait-robot des primo-accédants français.

Des couples dont l'âge moyen oscille entre 25 et 34 ans

L'achat immobilier redevient accessible pour les jeunes actifs qui veulent devenir propriétaires de leur logement. Dans la majorité des cas, cet acte d'achat est un projet de couple, et seuls 20% des célibataires se lancent dans une acquisition de bien immobilier. La plupart des acheteurs primo-accédants disposent d'un niveau de revenus plutôt élevé, et déclarent en moyenne toucher plus de 3000 € mensuels. Quels sont les biens qui les séduisent en priorité? Pour la plupart, ce sont avant tout des acquisitions de maisons individuelles déjà construites (63% des achats primo-accédants). De plus, les jeunes acheteurs sont prêts à s'éloigner des grandes villes et une transaction sur deux se réalise dans des communes de moins de 20 000 habitants. On constate également que 28% des primo-accédants dont décidés de s'installer dans des zones rurales.

Un budget moyen de 164 000 euros au niveau national

Le budget moyen des jeunes acheteurs varie selon les régions. Sur l'île de France, ce budget atteint en moyenne 223 000 € (avec les frais de notaire et les frais d'agence). Sur la France entière, le montant d'acquisition moyen se situe plutôt aux alentours de 164 000 €. Pour réaliser cet investissement, 68 % des primo-accédants disposent d'un apport personnel : ce sont majoritairement des cadres, en couple et sans enfant, qui, sont parvenus à épargner jusqu'à 31 000 € en moyenne. On relève également que 33 % de ces acheteurs ont également obtenu des aides financières familiales.

Le budget moyen des jeunes acheteurs varie selon les régions. Sur l'île de France, ce budget atteint en moyenne 223 000 € (avec les frais de notaire et les frais d'agence). Sur la France entière, le montant d'acquisition moyen se situe plutôt aux alentours de 164 000 €. Pour réaliser cet investissement, 68 % des primo-accédants disposent d'un apport personnel : ce sont majoritairement des cadres, en couple et sans enfant, qui, sont parvenus à épargner jusqu'à 31 000 € en moyenne. On relève également que 33 % de ces acheteurs ont également obtenu des aides financières familiales.

Des aides au logement utilisées par 61% des primo-accédants

Pour financer leur acquisition immobilière, 61% des primo-accédants ont bénéficié d’aides au logement. Parmi les différentes aides, le prêt à taux zéro (PTZ) arrive en première position chez les jeunes acquéreurs avec une aide moyenne de 21 000 €. Le prêt immobilier étant dans la grande majorité des cas (87%) une étape obligée pour les primo accédants, on constate cependant que l'octroi d’un prêt s'est révélé moins compliqué que prévu pour ces jeunes ménages. Ainsi, 9 primo-accédants sur 10 ont concrétisé leur achat moins d’un an après avoir effectué les premières démarches. Notons également que les primo-accédants perçoivent l'agent immobilier comme l'un des meilleurs conseillers pour leur permettre de réaliser au mieux ce premier achat.