LE BUDGET MOYEN DES FRANÇAIS POUR SE LOGER

LE BUDGET MOYEN DES FRANÇAIS POUR SE LOGER

Pour être enfin chez soi, pour placer son argent, disposer d'un toit à transmettre ou tout simplement ne plus être locataire, nombreux sont les français à vouloir être propriétaire. Dans tous les cas, les ménages dépensent une part importante de leurs revenus pour se loger. Voici une étude d'Opinion Way qui analyse le budget logement des Français, qu'ils soient locataires ou propriétaires.

23,2 % des revenus en moyenne consacrés au poste logement.

La part de revenus consacrée au logement varie considérablement entre les locataires et les propriétaires. Les français qui doivent assurer un loyer, y consacre en moyenne près de 36% de leurs revenus, quand les propriétaires ne dépensent que 26% de leurs revenus dans leur budget logement. De même, l’impact du coût des logements est perçu différemment selon qu’on soit propriétaire ou locataire. 79 % des locataires jugent que cet impact est important, contre 48 % des propriétaires. Pour tous les français en revanche, cette part de dépense impacte sur les autres dépenses telles que les travaux, les loisirs, l'alimentation ou les biens d'équipement.

Un budget moyen de 631 €/mois pour le logement

Comparé à ce qu'il était en 2016, le budget moyen dédié au logement a légèrement baissé en 2017. Ainsi, il s'élève à 631 €/mois, soit une baisse de 30 € par rapport à 2016. Cette baisse est plus prononcée chez les propriétaires, qui dépensent près de 739 €/mois en moyenne (107 € de moins qu’en 2016). Pour les locataires du parc privé, le budget logement augmente de 14 € pour atteindre 662 € mensuels. Quant aux locataires de logements HLM, leur budget est en hausse de 2 € et s'élève à 470 € par mois. Les coûts moyens varient également entre la région parisienne (741 € / mois) et la Province où un ménage dépense en moyenne 607 € chaque mois pour se loger.

1 français sur 3 en difficulté face aux dépenses de logement

Près de 31 % expriment le fait d'avoir des difficultés pour régler leur loyer ou rembourser leur crédit immobilier. Les locataires (48 % contre 20 % des propriétaires) et les moins de 35 ans (49 % contre 25 % pour les plus de 35 ans) sont les plus impactés par ces dépenses. Pour y faire face, 61% des ménages français réduisent leurs autres dépenses, 34 % recherchent un deuxième emploi ou une augmentation de revenus, 15% souhaitent s'installer dans un logement moins cher et 4% recherchent une colocation. Pour 50% des personnes interrogées le prix est le premier obstacle dans la recherche d'un logement, quant 30% considèrent que c'est plutôt l'absence de biens répondant à leurs critères.

Quels sont les montants moyens de crédit immobilier ?

Les primo-accédants sont toujours aussi nombreux à emprunter pour acquérir leur résidence principale. Ils consacrent en moyenne 4,37 années de revenus pour acheter leur logement (soit un emprunt moyen de 204 253 euros). De leur côté, les accédants, dont ce n’est pas la première acquisition, empruntent sur une durée moyenne de 190 mois, pour un montant moyen de 194 356 €.

Les bonnes raisons d’acheter : 52% des Français propriétaires déclarent vouloir être certains d’avoir un logement à la retraite, 44% pensent que c'est la meilleure façon de placer son argent, 44% veulent se sentir enfin chez eux et 43% désirent vouloir transmettre un patrimoine à leurs enfants.