IMMOBILIER : DES ACHETEURS DE PLUS EN PLUS NOMBREUX !

IMMOBILIER : DES ACHETEURS DE PLUS EN PLUS NOMBREUX !

Amorcée dès le printemps dernier, la reprise du marché immobilier se confirme en cette rentrée 2015. Les acheteurs sont de retour sur le marché malgré des taux d'emprunt qui poursuivent leur légère remontée. Les demandes de crédit n'ont jamais été aussi nombreuses et l’année s'annonce prometteuse pour les acteurs de l'immobilier français.

Des demandes de crédit immobilier qui augmentent

La hausse des demandes d'emprunt est particulièrement spectaculaire. En excluant les rachats de prêts, de juin à août, la production de crédits accordés a progressé de 65,3% par rapport aux trois mois précédents. Sur les douze derniers mois, la production de crédit est également importante avec une hausse de +32,8% par rapport à la période allant de septembre 2013 à août 2014. D’après l'Observatoire Crédit Logement / CSA : "Des rythmes de progression aussi élevés avaient déjà été constatés par le passé, lors de chaque reprise des marchés immobiliers : et plus récemment en 2010 et en 2013, à la même époque de l'année". Autre signe favorable, les durées de prêts s'allongent. Les prêts de 20 à 25 ans représentaient au deuxième trimestre 34,1% de la production de crédits et les prêts de 25 à 30 ans 18,3% de la production, contre respectivement 30,9% et 15,1% de la production en 2014. Ces chiffres indiquent un retour des primo-accédants et des jeunes ménages sur le marché des achats immobiliers.

Un retournement de tendance qui se confirme

Parmi les autres éléments qui annoncent le retour des acheteurs, on relève également la hausse pour la première fois depuis 2011 de l'indicateur mensuel de "tension immobilière" (ITI). Mesurant le rapport entre le nombre d'acheteurs et le nombre de vendeurs, cet indicateur s'est établi en septembre à 1,3 acheteur pour un vendeur contre 1 au mois de janvier à Paris. Il est également passé de 1,4 contre 1,1 à Lyon et à 0,7 contre 0,6 à Marseille. Partout en France, le marché de l'immobilier reprend des couleurs et les résultats des réseaux d'agences immobilières traduisent cette embellie. "Au premier semestre, nous avons enregistré +15,5% d'activité dans nos agences", détaille Laurent Vimont, PDG de Century 21. Le réseau Orpi affiche quant à lui des ventes en hausse de +4,5% sur la même période, quand le réseau Guy Hoquet annonce une hausse de ses ventes de +9,4%.

D'après les observateurs cette demande accrue devrait se poursuivre, d’autant plus si les taux de crédit se maintiennent à des niveaux peu élevés dans les prochains mois.